Créer mon blog M'identifier

Lotion et sérum à la Rose

Le 25 avril 2013, 02:49 dans Beauté 0

Lotion et sérum à la Rose

Difficile de le louper ces jours-ci, le printemps est bel et bien là, même s’il s’est fait attendre, hors de question que je face ma mijaurée ! Printemps, ma petite saison préférée, je suis là et je suis parée !

Printemps rime avec renaissance, avec fleuraison, avec amour, c’est pourquoi quand j’ai fait mon dernier Haul chez Aroma-Zone, je me suis fait un petit Rose Trip.

A la base, je cherchais un hydrolat car je n’avais plus de lotion pour me démaquiller, et je voulais me concocter un sérum aussi au passage.

Je vais toujours faire mon Haul chez Aroma-Zone quans je suis fauchée, c’est génial, on trouve toujours ce qu’il nous faut, on a jamais de mauvaise surprise de produits qui ne marchent pas, et en plus, on peut avoir la satisfaction de les faire soit même quand on est d’humeur à cuisiner (c’est comme ça que je dis...). Et le tout pour un prix défiant toute concurrence !

Bref, je disais donc que j’avais besoin d’une lotion et d’un sérum...

Les bon sérums sont hors de prix sur le marché, c’est de la folie. Celui que je convoite depuis un certain temps c’est le fameux Advanced Night Repair d’Estée Lauder. 110 euros les 30ml quand même !! Père Noël, m’entends-tu ?

Sinon on trouve aussi pas mal de trucs du genre épique en matière de sérum. Genre des bouteilles qui contiennent quasiment que du silicone, pour un prix tout aussi affolant (moi perso, j'appelle ça du vol, encore un remake des Habits Neuf de l'Empereur...).

Donc ce qui est pratique chez AZ quand on est fauchée, c’est qu’ils ont une bibliothèque de recettes cosmétiques, et comme ils vendent directement tous les produits, ben, voilà quoi... Et en prime, les produits peuvent avoir plusieurs type d’utilisation, c’est le cas de ma lotion ; ma meilleur surprise !!

 



Lotion : Hydrolat de Rose de Damas de la vallée de M'Gouna BIO


QUE DU BONHEUR !

Ayant commencé mon , j’avais besoin pour mon étape 3 d’une lotion. Étant donné que la peau est parfaitement démaquillé après l’étape 1 et 2, pas besoin de truc décapant, au contraire. j’ai donc opté pour l’hydrolat de rose. D’ailleurs, l’eau florale de rose est conseillée dans . Raffermissante, hydratante, antirides, elle est en plus astringente, donc nickel pour une lotion démaquillante. En plus qu’est ce que ça sent boooooon ! Mais juste un peut, rien qui ne vous montera à la tête (pour les petites nature comme moi par exemple...).

Avec la saleté d’eau ultra dure qui sort du robinet, on se pchitt avec, et ça évite aussi les petites rougeurs (en plus ça calme les réactions allergiques). Je le répète, on a dit raffermissante, alors quand je sors de la douche le matin, je m’en pchitt des cheveux au buste.

Tien, les cheveux justement, parlons-en. Qu’est ce que je regrette de n’avoir pris que le petit flacon ! Il est parfait pour ma crinière de lionne métissée. J’en pchitt sur ma chevelure pour commencer ma routine capillaire du soir, parfait ! Le matin pour rafraîchir ma coupe, parfait aussi !

Au passage, c’est pas mal aussi pour débarbouiller les petites princesses avant d’aller à l’école...

 


“Serum précieux anti-âge bio”, recette Aroma-Zone

C’est en regardant les fiches technique de certaines huiles (en l'occurrence ici Huile végétale vierge de Figue de Barbarie BIO), que je suis tombée par hasard sur la recette de ce sérum qui contient entre autre, de l’huile essentielle de rose. Paf, allez, me suis décidée.


Voici la recette minute d’AZ que vous trouverez en cliquant ici :
2ml d’huile végétale de figue de Barbarie (9,9 euros les 5ml)
2ml d’huile végétale d’argan bio (1,75 euros les 10ml)
3 gouttes d’huile essentielle de rose (19,50 euros 1ml)


Donc voilà en gros avec le minimum achetable, j’ai pu faire 2 sérums et il m’est resté de l’HV d’argan et de l'HE de rose en rabe ! L’huile d’argan n’a pas attendu trop longtemps avant de finir sur les pointes de cheveux. Quand à l'HE de rose, il reste sagement dans son jolie fourreau en bois :)



Et voilà notre serum précieux anti-âge pour une somme modique de 15,60 euros (j’ai divisé le prix par deux, vu qu’avec tout ça j’ai pu faire 2 serums). On est bien loin des 110 euros de l’Advanced Night Repair d’Estée Lauder !



Par contre, j’avouerais que je trouve l’odeur de l’HE de rose un peut forte. ça ne m'incommode pas, mais pour le prochain sérum, j’essaierai une nouvelle recette.


Layering, secret de beauté des japonaises, revue

Le 24 avril 2013, 01:26 dans Beauté 0

En feuilletant un magazine dans le bus, je suis tombée sur cet article :

Layering, mode d’emploi
Les Asiatiques ont une peau de rêve qui les fait paraître dix ans de moins que leur âge civil [...]
Glamour, mai 2013 p126


Pour le coup, moi qui vient de fêter mes 26 balais et qui suis en plein deuil de mes belles années, je peux vous dire qu’à ce moment, ça a capté toute mon attention !

Apparemment ce serait un truc japonais, blablabla... Non sérieusement, rien d’autre de percutant dans l’article qui ne soit pas déjà de notoriété publique, Bah, c’était juste un micro article ‘s’en fout...

Honnêtement, j’ai juste retenu, 10 ans de moins et Japonaises... Et puis comme je prends des cours de japonais, peut être que ça pourrait me servir (mouhahaha, nan je charie là !).

 


Donc une fois chez moi, je commande vite fait le livre directement chez l’éditeur (et m’en prend un autre au passage pour avoir les frais de ports offerts), et je tue Internet à coup de "Layering japonais" dans Google !

Ben oui, je voulais savoir c’était quoi... Et j’ai su ! J’ai même trouvé pas mal de vidéos et d’articles sur le sujet, ce qui m’a permis de mettre à jours mon matos... Heu,... je veux dire mes produits de beauté, pour être prêtre à tester le jour où j’aurai reçu mon livre.

 


Layering, sercret de beauté des japonaises par Elodie-Joy JAUBERT, revue :


Le livre nous explique que le layering est en faite un rituel. Il s’agit d’un protocole de 7 étapes clés de beautés propres aux japonaises.

L’introduction nous rappel que les critères de beautés en Asie et en occident ne sont pas les mêmes.

Au japon, une belle femme est une femme qui la peau douce, blanche, saine et rebondie, comme celle d’un bébé.



Alors que pour rappel, chez nous, l’effet bonne mine, c’est plus quand on a le teint halé, genre en rentre de vacances (si, si, rappellez-vous ces filles oranges, il y a quelques années encore dans le métro...).

Même si dans les étapes du layering, on peut reconnaître certaines que l’on utilise déjà dans notre démaquillage classique, il est judicieux dans ce livre de marquer la différence. Par exemple, les produits ne sont pas du même type. l’auteur va même donner chaque fois des petits exemples et parfois des idées recettes maison.

Vous l’aurez compris, c’est plus axé naturel, comme quoi, coriace celui là (si j’ai un fils, je l'appellerais Naturel, prédestiné à être invincible (non, je déconne encore, ‘manquerai plus que ça...).

Ce qui m’a marqué quand j’ai regardé les vidéos avant de lire le livre, c’est la manière de procéder avec sa peau.

Je le rappel encore, c’est un rituel. ça change complètement du démaquillage mécanique qu’on fait en mode zombie, y’a cette aspect, ou plutôt, une sorte de relation qui se crée entre la peau et nous. Pour ma part, c’est le point qui fait la grande différence pour moi, bien que je ne lai pas trouvé particulièrement souligné dans le livre, donc on va dire que c’est mon point de vue perso (on a tous le droit de voir Elvis Prisley dans son rétroviseur, normal...).

Ce qui fait pour moi toute la différence entre le démaquillage classique et ce rituel, c'est le rite du contact avec la peau, avec des petits code à respecter.

Vous me direz, oui mais on se démaquille déjà d’une certaine façon, ce n’est pas nouveau. Oui mais non, là encore ce n’est pas pareil. On utilise directement ses mains ou ses doigts. A croire que le fait de mettre un coton entre nos doigts et notre visage suffisait à rompre ce lien d’intimité entre le visage et nous (toute la journée on essaye déjà de pas toucher son visage avec ses doigts alors...).

Le livre nous apprend aussi  doser les produits et utiliser les bons selon les besoins, c’est son petit côté éducateur.

Je n’ai pas trouvé les petits schémas très claires, il manque l’ordre (à moins qu’il n’y en ait pas), donc je conseil de regarder des vidéos en complément si comme moi ça vous ronge de ne pas  savoir absolument dans quel ordre il faut faire (Rhaaaaaa...).

Petit bonus, la partie layering pour les cheveux. Là, pas la peine de cherchez des tutos sur le nets, vous ne trouverez que des vidéos de filles qui se coupent toutes seules les cheveux en dégradé, ce qui n’a rien à avoir. Moi qui ai les cheveux frisés, j’ai trouvé ça super, ça m’a permis de mettre en place une nouvelle routine capillaire. Comme quoi, lisses, bouclés, frisées, crépus, des cheveux restent des cheveux, donc là méga bon point !

Sinon à part cela, le livre est facile à lire, il se lit d’une traite, et se relis à volonté avec plaisir. Il tient dans le sac à main et pour celles que ça intéresse, sont prix est de 9,95 euros.